samedi 28 juillet 2012

0131 - Le champ de Maldoror #01

Capitaine Weirdo - Qui a foutue tout ces putains d'astéroïdes sur la voir spatiale stellaire !
Officier Jalco - C'est le champs de Maldoror mon capitaine !
Capitaine Weirdo - On vas s'faire exploser si on essai de passer par là ! Vas immédiatement chercher la cartographe !
Officier Jalco - J'y vais.
Capitaine Weirdo - Non bippe la.
Officier Jalco - C'est pas très déontologique.
Capitaine Weirdo - On s'en fout c'est qu'une gonzesse.
Officier Jalco - Mais...
Ici l'ordinateur de bord : La cartographe est demandée d'urgence en salle de commandement.
Capitaine Weirdo - Tiens d'ailleurs ! J'y pense, si je t'envoyais en séminaire ! Tu pourrais apprendre son job et l'on n'aurait plus besoin de se la farcir.
Officier Jalco - Oh non, pas encore les séminaires...
La Cartographe - Me voilà capitaine.
Capitaine Weirdo - Comme l'officier vient de me l'apprendre, nous traversons actuellement le champs de Maldoror et c'est un vrai bourbier ! Comment cela se fait-il que nous en soyons là ? Vous l'avez pas vu venir avec toute vos cartes ? J'exige que vous nous sortiez de ce merdier. C'est extrêmement dangereux comme route !
La Cartographe - Deux secondes. C'est pas comme cela que ça marche. Vous ne me prévenez jamais de ce que vous faites ! Et puis pour votre gouverne, l'on ne manœuvre pas un vaisseau de la taille du Val-Halla comme un vulgaire transporteur. Le mieux est sans aucun doute de traverser le champs et de prier pour s'en sortir vivant.
Capitaine Weirdo - En cas de dommage, vous en assurerez l'entière responsabilité !
Officier Jalco - Vu la taille des astéroïdes en cas de dommage, on y reste tous.
Capitaine Weirdo - Val-Halla branche les hauts parleurs ! Je vais m'adresser à mon équipage.
Ici l'ordinateur de bord : les hauts parleurs sont branchés.
Capitaine Weirdo - Bonjour ! Comme vous pouvez le voir si vous êtes penché sur les hublots, nous traversons actuellement le champs de Maldoror, un champs d'astéroïdes extrêmement dangereux. Il se pourrait que nous n'en sortions pas vivant. Le moindre d'impact avec un astéroïdes de type C serait mortel. Si nous sommes contraint de passer par là, c'est suite à l'incapacité de la cartographe. Je vous invite donc, dans le cas où l'on ne s'en sortirai pas, à d'anticiper et joindre vos familles pour leurs faire des adieux. Si nous sortons de cette galère vivants, n'oubliez pas que vous pouvez prendre le temps de remplir des pétitions pour demander le licenciement de cette folle incompétente. L'officier Jalco se tient à votre disponition pour tout renseignement ! Bonne continuation, je vais manœuvrer.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire